Bordeaux Aquitaine Marine

Les chantiers navals français dans l’histoire

Liste présentée par port. Les dates indiquent les dates entre lesquelles l’existence du chantier est prouvée. Vous trouverez les chantiers de l’Aquitaine à l’adresse « www.bordeauxaquitainemarine2.fr »

Côte Atlantique

Côte Aquitaine exclue - voir « www.bordeauxaquitainemarine2.fr «

Zone Nantes, Saint-Nazaire, Basse-Indre

Alleau et Aubert (1881-1902)

1881 : création. 1893 : renommé Alleau. 1902 : fermeture

Alliaura Marine (1996-2012)

1996 (?) : reprise de Jeantôt Marine aux Sables, spécialisé dans les catamarans à voile et la gamme Privilège, par Alain Rabineau. 1998 : lance la gamme Transcat. 2000 : repris du chantié Kirié. 2005 : Lisa Rabineau prend la suite de son père. 2006 : elle crée la gamme Tresco Line. 2011: déménage des Sables à Lanester (Morbihan) - licenciement de 84 salariés sur les 142. 3-2012 : mise en liquidation judiciaire.

Alliot (1845-55)

1845 : création vers 1845 à la prairie de Mauves. 1855 : devient Alliot et Chaigneau.

Alliot et Chaigneau (1855-74)

1874 : fermeture.

Alumarine (1986-2017)

Amel (1964-2000) Créé en 1964 à Périgny-La Rochelle, pour la construction de plaisance. Anciens Chantiers Dubigeon (1939-40) Alsthom-Atlantique-Dubigeon-Normandie (1983) Arnaud A. (1880) Arnoux Il existe vers 1838 à Chantenay. Arvert (1880) Ateliers et Chantiers de Bretagne, (ACB) (1909-69) 1909 : création sur le site de l'ancien Etablissemennt de la Brosse et Fouché situé sur le site de l'actuel "parc des Chantiers sur l'île de Nantes". 1940 : ce chantier dispose de trois cales de construction, la no 1 de 180 m et les no 2 et no 3 de 150 m de long chacune ainsi que d'un dock flottant de 150 m de 9 000 tonnes. Les Ateliers et Chantiers de la Loire sont mitoyens. 1969 : Ils fusionnent au sein des Ateliers et chantiers de Nantes qui ferment en 1987.

Ateliers et Chantiers de la Loire, St Nazaire et Nantes (1860-1955)

1881 : transformation de Jollet et Babin en société anonyme sous le nom de "Ateliers et Chantiers de la Loire". Construisent des unités militaires de fort tonnage. 1901 : rachète les Chantiers et Ateliers de Normandie Laporte à Grand-Quevilly et créent un établissement à Saint-Denis près de Paris, de production de chaudières et de machines. 1907 : construction de deux cuirassés de 18.000 tonnes, le Condorcet et le Diderot. 1955 : fusion des ACL avec les Chantier de Penhoët pour devenir les "Chantiers de l'Atlantique". Ateliers et Chantiers de la Rochelle-Pallice (19xx-1987) Ateliers et Chantiers de Nantes (19xx-1987) Ateliers et Chantiers de St Nazaire- Penhoët (1946-56) filiale à Grand-Quevilly ? Chanters de Penhoët (St Nazaire) - 1864-1866 puis 1869 pour un an par la CGT - 1881- ? Ateliers Français de l'Ouest (1940- vers 1970 Aubin, Paul (1926-198x) 1926 : création en 1926 à Nantes sur les bords de l'Erdre, au pied du pont de la Tortière. Il fut fondé par Baptiste Aubin et repris par ses fils Paul et André Aubin. 1962 : déplacement en 1962 en bords de Loire au lieu-dit « Norkiouse » à Trentemoult quartier de Rezé, dans la Loire-Atlantique sur l'ancien chantier Berthaud. 1963 : création du dériveur à bouchain Muscadet construit à quelque 600 exemplaires 1970 : diversification en se lançant dans la construction en polyester. Il disparut lentement face à la concurrence des grands constructeurs industriels tels que Bénéteau et Jeanneau. Babonneau (1845-56) 1845 : création au quai des Constructions à Nantes Barban (1872-74) Installé à Nantes Baudet (1771-2012) 1771 : chantier à Nantes. 1822 : s'installe à Paimboeuf (sous la dénomination Hubert et Baudet, semble-t-il)) au 50 quai Chassagne, avec la commande du vapeur le Français et de 3-mâts. 1790 : il existe à Paimboeuf vers 1817 1852 un second chantier est installé sur l'île Gloriette. Après interruption de 1859 à 1867 le chantier Baudet fils et Croiset réapparaît à Paimboeuf et à Saint-Nazaire jusqu'en 1906. 1929 : création de la "SA des Anciens Chantiers Baudet" 1941 : expulsé de ST Nazaire pour la construction de la base sous-marine, le chantier s'installe à Basse-Indre. 1947 : retour à St Nazaire. 1-2-2012 : en redressement judiciaire. Béneteau (1884-2022+) 1884 : création par Benjamin Bénéteau. 1928 : le fils André prend la relève - construction de canots de pêche. 1965 : premier pêche-promenade. 1980 : développement des gammes plaisance. 1992 : création de Bénéteau à Bordeaux par absorption de CNB. Bernard (1955) - constructeur de bateau de pêche aux Sables d’Olonne. Bertrand (1816-69) 1816 : création du chantier «Robinot-Bertrand» à Basse-Indre. 1817 : renommé Bertrand. 1869 : fermeture. Bertrand et Boju (1855) 1855 : installé à Nantes. Bézier (vers1850-1992) chantier de plaisance à Norkiouse, Rézé. Blasse (1893-1913 ) 1893 : on trouve trace de ce chantier à Chantenay. 1911 ; renommé « Blasse et fils». 1913 : renommé Blasse et fils et de Saint-Quentin. Blineau (1888-1907) 1901:: création. Boju (1869-80) 1869 : création à Nantes. Boju et Bertrand (1869) à Nantes. Boju et Claigneau(1864-67) à Nante Bonnissant (1817-64) 1817 : création. Bourmaud (1762-96) 1762-85 : construit sur cette période 178 navires, soit 30% de la production nantaise. 1790 : installé sur deux chantiers à Basse-Indre et Salorges (Nantes). 1793 : cède le chantier inoccupé de Basse-Indre à «Crucy-Baudet». Cardinal (1856-1881) 1856 : installé quai des Constructions à Nantes 1881 : fermeture. Cassard et Terolle (1859-68) 1859 : fabricant machines installé aux 9 & 15 quai Baco, et 18-20 rue Crucy à Nantes sous le nom de «chantier Thompson et Terolle». 1859-68 : prend le nome de «Cassard et Terolle» 1868 : prend le nom de «Chantier Terolle». Cassard W. (1874-75) à Nantes Cernat (1981) 1981 : installé à Nantes pour la réparation et la construction de petites unités. Chantier du Port (185x) 185x : petit chantier à Rézé. Chantier naval des Minimes (1984-2022+) - Créé en 1984, le Chantier Des Minimes, situé au cœur de la zone éponyme, dispose, notamment, d'un HANGAR de plus de 1000 m2 à forte hauteur de couverture, d'une partie bureau importante avec notamment salles de stockage pour votre matériel, d'un véritable atelier complet de menuiserie, d'une station de révision de radeaux et gilets Viking homologuée, d'un terrain d'hivernage de 800 m2 et de matériel lourd conséquent: engins de manutentions, portiques, bers, demi-bers, aérogommeuse (sableuse),compresseur,etc. Chantiers de l'Atlantique (1945-82) Chantiers et Ateliers de la Loire (1889) Chantiers nantais de constructions navales (1899-1903) 1899 : Créé à Chantenay. 1903 : Fermeture après avoir lancé trente voiliers cap-Horniers. Chantiers de Penhoët (1861-1955) 1961 : création à Nantes. Chantiers Réunis Loire-Normandie (1955) à St Nazaire. Chauvelon (1842-1869) - Il est créé en 1842 à Trentemoult. Il disparaît en 1869. Clergeau, R. (1869-1907) - Créé à Trentemoult et disparaît en 1907. Crucy & frères (1800) Crucy, Mathurin et Antoine (1806-1812) début 1793 : reprend le chantier Bourmaud de Basse-Indre. 11-4-1793 : première commande des coques de 2 frégates et deux corvettes. 19-8-1793 : le Comité de Salut Public, transfère le Chantier à l'Etat et le loue à Crucy. 9-1796 : retour à la situation antérieure. historique La société est dissoute en 1806. Il en résulte un partage entre d'une part Mathurin et Antoine qui reprennent le chantier de Basse-Indre et Louis qui reprend celui de Paimbœuf avec son fils Louis Michel. En 1809, Mathurin se retire de l'activité construction navale, laissant Antoine seul à la tête de Basse-Indre. Les Crucy n'opèrent plus en dehors de Nantes (sauf pour terminer les chantiers commencés). historique. En 1807, ils auront un contrat à effectuer à l'arsenal d'Indret, situé sur la rive sud de la Loire face à Basse-Indre. En août 1808, Napoléon de passage à Nantes consacre une journée à la visite de l'estuaire, en particulier à Basse-Indre, Indret et Paimbœuf. Mathurin est en contact direct avec lui et lui remet une pétition concernant des sommes encore dues par l'État sur des contrats de l'ancienne société Crucy. Après le départ de Mathurin, Antoine délègue la responsabilité du chantier au contremaître Bonissant. De la Brosse & Fouché (1895-1909) 1895 : Fondé en pleine crise de la construction navale nantaise par deux polytechniciens, Eugène Guillet de la Brosse (1857-1939) et Henri-Edmond Fouché (1860-1943), ce chantier est en fait une reprise du chantier Oriolle en liquidation judiciaire. Au départ, l’entreprise compte vingt-cinq salariés, la surface du chantier est de 9902 m² abritant 3 cales. 1898 : Développement de la société en absorbant les ateliers mécaniques de la fonderie Voruz (23 000 m2) situés de l’autre côté du canal nord-sud). 1902 : Reprise du chantier Le François qui se trouve dans le quartier de la Prairie-au-Duc (Nantes), proche des Ateliers et Chantiers de la Loire (ACL). 1905 : En prenant le relais du Chantier Oriolle, de La Brosse et Fouché orientent leurs activités vers les petites unités, hors des voiliers, et des constructions mécaniques. Le chiffre du tonnage des navires mis à l'eau cette année est faible, 2311 tonnes de tonnage brut pour 11 navires jaugés. Parmi ces derniers nous pouvons citer : Le cargo Aurélien Scholl - 1698 t. - 74,80 m. Le yacht à vapeur Pacifique - 517 t. - 62,60 m, un des plus importants de la flotte de plaisance française. Une drague à godets commandée par le ministre des Colonies pour le Sénégal. 1907 : Assimilation de l'ancien chantier Sâtre, situé juste en aval des ACL. 1908 : le bilan de ces premières années est éloquent : on est passé des remorqueurs de 20,40 m et 220 CV en 1895 au contre-torpilleur Voltigeur de 65,50 m et 3500 CV en 1908. 1909 : L'établissement de la Brosse et Fouché devient les Ateliers et chantiers de Bretagne (ACB). Debourdeaux : existe en 1859, Prairie-au-Duc et disparaît en 1887. Derouet : rue de Crucy, créé en 1893, disparaît en 1907. Construit des bateaux de pêche. Doussin : créé en 1855, il se situait à Vertou et disparaît en 1889. Dubigeon (1760-1987) 1760 : création en bordure de Chézine à Nantes par Jean-Julien Dubigeon. 1846 :transfert du chantier à Chantenay. 1852-70 : renommé "Théodore Dubigeon & fils". 1883 : 250 ouvriers. 1902 : 650 ouvriers. 1917 : rachat par les ACL sous le nom "Anciens Chantiers Dubigeon" 1963 : renommé "Dubigeon Normandie" après fusion avec "Chantiers navals 1977 : regroupement de Dubigeon Normandie avec les AFO (Ateliers Français de l'Ouest). 1987 : cessation de l'activité à Nantes, transférée à St Nazaire. Ecorse : Naît en 1825 à la Piperie, disparaît en 1881. Faivre : Naît à Couéron en 1874, change de nom en 1887 en «Faivre fils» et disparaît en 1901. Gache : Apparaît en 1845 rue de Vertais et disparaît en 1881. Gaudron : Créé quai Magellan en 1899, il a disparu en 1907. Gouïn : Société Gouïn et Cie, chantier Guibert, créée en 1856 dans l'île Videment ; fermé en 1869 et reprise par Jollet et Babin en 1869 avec Gouin et Guibert 1863 (frégate blindée à éperon pour l'Italie) ou Gouvin, Nantes 1859 ? Guibert Fils, puis d'ACL en 1881. Guibert : En 1846, il se trouve à l'ïle Videment sous le nom de Guibert Fils Ainé et disparaît en 1856. Guillemet (après 1950) : petit chantier à Rézé. Guillon (après 1950) : petit chantier à Rézé. Indret (1829) Jolliet & Babin, (1857 Nantes Jaunet : créé en 1876 à la Prairie-au-Duc (Nantes), il disparaît en 1881. Jollet (1845-81): Le chantier «Jollet Père et Fils Ainé» s'installe jusqu'en 1845 puis à l'île Videment avec pour nom à partir de 1859, Jollet Fils Ainé. En 1869 une nouvelle raison sociale Jollet et Babin est créée, ainsi qu'un deuxième chantier à Saint-Nazaire. Le 18 avril 1881, ils se transforment en société anonyme des Ateliers et Chantiers de la Loire. Le François (1851-1907) : Situé dans l'île Videment en 1851, il devient en 1859 le chantier «Le François Frères» et se trouve Prairie-au-Duc. En 1907, il est repris par la Brosse et Fouché. Lebeaupin (après 1950-198x) Petit chantier à Rézé. Lemerle (1942-69) : Créé en 1842 à Trentemoult, disparaît en 1869. Leray (1825-77: Situé en 1825 quai Piperie. Il disparaitra en 1877. Leroux et lotz Libaudière (1893) : Créé en 1893 quai Malakoff. Lotz : Situé sur le quai de la Fosse, il prend le nom de Lotz Fils Ainé en 1853. Lucas (1850-78) : S'installe en 1850 quai Saint-Louis. Il disparaît en 1878. Mahé (1862) : installé à Méan près de St Nazaire. Nouveaux Chantiers Nantais de Chantenay (1899-1902) Ollivaud (1859-70) : construit des longs courriers et des caboteurs sur la rive droite du Brivet vers 1870. Oriolle, Paul (1856-95) 1856 : création. 1875 : sur la Prairie-au-Duc 1895 : après sa liquidation judiciaire, il est racheté par la société «de La Brosse et Fouché» en 1895. Pasquier (après 1950-198x) : installé à Trentemoult. Postec (1868-76) 1868: création quai Piperie. En 1876, il n'existe plus. Saillard (1868-81) 1868 : création Créé rue Bisson en 1868, a disparu en 1881. Sâtre (18xx-1907) : à Nantes. Scott, John (1862-66) : à St Nazaire. Sevestre (1842-1914) : Créé en 1842 à Chantenay. A disparu en 1914. Société métallurgique (1901-11) : Apparaît en 1901 à Chantenay comme constructeur de navires jusqu'en 1911. Smulder (1903) Ce petit chantier a construit quelques navires vers 1903. Terolle (1868- ?) : à Nantes. Thompson et Terolle (18xx-1859) : à Nantes. Tillet (1872-75) : Tonnay-Charente. Viaud (1816-1881) 1864 : Il se renomme Viau Père et Fils en 1864, quai Piperie. Un deuxième chantier du même nom est créé à Saint-Nazaire la même année. 1881 : fermeture. Voruz (1894-98) : En 1894, Voruz Fils et Cie s'installe rue Linné. En 1896, il se déplace rue Lanoue-Bras-de-Fer En 1898 devient un atelier de constructions mécaniques appartenant à de La Brosse et Fouché.

Sables d’Olonne

Alliaura Marine (1996-2012)

1996 (?) : reprise de Jeantôt Marine aux Sables, spécialisé dans les catamarans à voile et la gamme Privilège, par Alain Rabineau. 1998 : lance la gamme Transcat. 2000 : repris du chantié Kirié. 2005 : Lisa Rabineau prend la suite de son père. 2006 : elle crée la gamme Tresco Line. 2011: déménage des Sables à Lanester (Morbihan) - licenciement de 84 salariés sur les 142. 3-2012 : mise en liquidation judiciaire.

Alubat (1973-2022+)

Bernard (1955)

1955 : aux Sables d'Olonne, construit des bateaux de pêche.

Chaigneau et Bertrand (vers 1850) - gros navires

Chauffeteau (vers 1850)

Espoir Sablais (vers 1850)

Gamelin (1983-2009)

Guignardeau

Océa (1987-2022+) Spécialiste des motoryachts transocéaniques du type "commuter" américain 2-1987 : créé aux Sables d'Olonne par Roland Joassard et Fabrice Epaud par reprise du chantier Pouvreau. 1990 : rachat du chantier sablais Union et Travail. 1996 : création d'un chantier à Saint-Nazaire. 1999 : création d'un chantier à Fontenay-le-Comte. 2000 : entrée dans le groupe "Travaux Indsutriels Guadeloupéens" (TIG). 2009 : rachat du chantier Gamelin à la Rochelle. 2018 : 95% de la production exportée. Plus de 300 navires en aluminium construits en 30 ans. Les yachts peuvent atteindre 85m de long.

Nouleau et Cheusseau (vers 1850) - navires de pêche

Pitra (vers 1850)

Pouvreau (? -1987)

2-1987 : rachat par Océa.

Union et Travail (? - 1990)

1990 : rachat par Océa.

Avrillé (Vendée)

Delavergne (2017)

2017 : construit le baliseur Gavrinis.

Basse-Indre

Robinot et Bertrand (1816-17)

Le Croisic

Arnaud, A. (1880- ?)

La Rochelle - La Pallice - Tonnay-Charente

Amel (1964-2022) - plaisance à Périgny

Arvert (166x-1927) - à Rochefort.

Ateliers et Chantiers de la Rochelle-Pallice - ACRP (1970-87)

1921 : création des Chantiers navals Delmas-Vieljeux par reprise des Ets Decourt-Lacourt en faillite créé en 1904. 1947 : renommé Chantiers Navals de La Pallice. 1954 : première commande d'un cargo de 87 mètres. 1959 : absorption de Billiez, chantier de bateaux de pêche. 1970 ; création de "Société nouvelle des ateliers et chantiers de La Rochelle-Pallice (A.C.R.P.). 1987 : dépôt de bilan.

Billiez (? - 1959) - voir ACRP

Chantier naval des Minimes (1984-2020+)

1984 : création en 1984, situé au cœur de la zone éponyme à La Rochelle.

Chantiers navals Delmas-Vieljeux (1922) - voir ACRP

Chantiers navals de la Pallice (1947-1970) - voir ACRP

Chantiers Navals du Ponant (1987-94)

Chantier de Tonnay-Charente (16xx-1669)

Decourt-Lacour (1904-21) - voir ACRP

Delaunay-Belleville (1917)

1916 : création par rachat des Ateliers et Chantiers de la Pallice. 1917 : 124 chinois travaillent au chantier.

Dufour (1964-2018)

1964 : création par Michel Dufour à Périgny. 1976 : chantier repris par le baron Bich. 1888 : Olivier Poncin reprend le chantier Dufour & Sparks et le rebaptise Dufours Yachts. 1994 : Dufour reprend le chantier Dynamique à Andilly. 10-1996 : Dufour dont le chiffre d'affaires avoisine les 250 millions de francs reprend Gibert Marine en cessation de paiements. 1997 : reprise de ACM à Colombelles. 2000 : période de crise et de restructuration. fin 2011 : fermeture du chantier d'Andilly. juin 2018 : racheté par Fontaine Pajot.

Fountaine Pajot (1976-2022+)

1976 : Création par Jean François Fountaine, Yves Pajot, rené Civon et Rémi Tristan à La Rochelle. Spécialisé dans les dériveurs et catamarans. 2007 : entrée en Bourse. 2014 : Jean-François Fountaine laisse la direction à Nicolas Gardes. 2020 : deux gammes : catamarans et motor yachts.

Gamelin (1983-2009)

1983 : création par Joël Gamelin à Marans. Le chantier sera déplacé par la suite à La Pallice. Spécialiste de l’aluminium. 1986 : se spécialise dans les navires à passagers. 2007 : construit le Tocqueville de 37 m de long en aluminium. il emporte 260 passagers vers les îles anglo-normandes. 5-12-2008 : mis en redressement judiciaire, puis en liquidation en 2009.

Soubise (16xx-1669)

Marines - (c) tous droits réservés 2016-2022 - Alain Clouet - contact : dossiersmarine@free.fr